Gynécomastie en TunisieGynécomastie en tunisie est la croissance anormale des glandes mammaires chez les hommes, ce qui génère une augmentation de la taille du sein et de l’aréole qui atteint une taille importante. Cela peut avoir une influence sur la psychologie de la personne concernée.
Le plus souvent, cette pathologie se produit se produit lors de la puberté, mais peut également se produire chez l’adulte et sa cause principale peut être liée à des problèmes hormonaux, les effets secondaires des médicaments ou à l’obésité. Ce n’est que par le recours à une intervention chirurgicale que cette disgrâce puisse être supprimée.

Le déroulement de l’une chirurgie de correction de la gynécomastie

Cette chirurgie se pratique généralement en ambulatoire, elle peut être réalisée sous anesthésie locale avec une sédation ou une anesthésie générale et ce en fonction de l’état du patient.
L’intervention chirurgicale consiste à faire une liposuccion de la poitrine lorsqu’il s’agit d’aspirer des quantités de graisse localisées au niveau de la poitrine. Dans certains cas une partie de la glande mammaire peut être retirée à travers une petite incision dans l’aréole, dans la plupart des cas, cette petite cicatrice devient presque invisible après quelques mois.

La procédure prend environ entre une à deux heures, le patient mettra par la suite un bondage de compression, cela empêche les complications pendant la convalescence

Gynécomastie en tunisie : L’importance des soins postopératoires :

La chirurgie n’est pas trop douloureuse, l’inconfort postopératoire sera contrôlé par des analgésiques et anti – inflammatoires. Les points de suture sont enlevés entre les 7 ou 10 jours après la chirurgie, mais le patient peut reprendre ses activités quotidiennes après le troisième jour, en évitant l’exercice intense et des activités pénibles au cours du premier mois. Les instructions postopératoires dictées par les chirurgiens doivent être respectées voire suivies à la lettre.
Le patient peut perdre temporairement la sensibilité de l’aréole, ceci disparaît habituellement à partir de la deuxième semaine.